Conseils de base

Nos tutoriaux
pour débutants :

Accueil débutants

 

L'expérience du Coin nous a montré que beaucoup de néophytes ne démarrent pas correctement et se heurtent ensuite à des difficultés qu'ils auraient pu éviter si on leur avait donné quelques conseils d'organisation au ras des pâquerettes.

Nous allons essayer de donner ces conseils, puis nous indiquerons quelques bonnes adresses pour voir vraiment comme bâtir des pages HTML et où on trouvera une foule d'autres choses utiles à propos des sites Internet.

Si vous partez vraiment de zéro, il faudrait rapidement choisir un logiciel HTML et suivre l'une de ces bonnes adresses pour apprendre le b-a-ba. Mais ne sautez pas tout de suite à la fin de cet article : essayez de le parcourir rapidement, même si vous ne comprenez pas tout à ce premier coup d'oeil. Allez ensuite faire vos premiers pas avec le logiciel de votre choix (nous en proposerons plusieurs), puis reprenez une lecture plus attentive de cet article.

(retour au menu principal)

Votre site local

Chaque page d'un site Internet, chaque image, chaque musique correspondent à autant de fichiers, fichiers HTML, fichiers graphiques, fichiers sonores, etc... et ces fichiers doivent tous être à l'intérieur d'un même répertoire de votre disque dur, qui sera votre site local.

Votre site Internet sera une copie conforme de ce site local. Cette opération de copie, évidemment plus compliquée qu'une simple copie de fichiers sur votre disque dur, fera appel à un transfert FTP (on dit parfois « publication »)

Le principe de base est que votre site local doit d'abord fonctionner correctement chez vous, sur votre navigateur, hors connexion. Pour lancer votre site en local, il suffira d'ouvrir le navigateur — toujours hors connexion —, puis de faire glisser l'icone du fichier de votre première page sur la fenêtre du navigateur ; ou bien, plus simplement, si votre machine le permet, de faire un double-clic sur cet icone. Vous pouvez aussi aller au menu Fichiers>Ouvrir du navigateur et chercher le fichier de votre première page dans la boîte de dialogue.

Si tout marche bien en local, vous pourrrez procéder au transfert FTP. Si vous avez bien observé les différents préceptes que nous allons égrener, ça devrait se passer tout aussi bien à partir de votre site sur le serveur.

Votre premier travail sera donc d'ouvrir un répertoire spécial dans votre disque dur pour contenir votre site local, dans lequel vous mettrez tous les fichiers qui interviendront dans le futur site. Vous pouvez l'appeler comme vous voudrez, cela n'aura aucune importance pour la suite du travail.

explications Vous pourrez mettre tous les fichiers du site en vrac dans ce répertoire, ou construire une arborescence de votre cru pour isoler les images, ou les différents chapitres de votre site. La seule obligation sera d'appeler index.html ou index.htm (tout en minuscules) la page d'entrée de votre site, et de la placer au niveau racine de votre répertoire.

Cela fait partie des conventions de fonctionnement des serveurs de Wanadoo et cela permet de simplifier votre URL.

(retour au menu principal)

Choisissez un logiciel pour écrire vos pages web

Ces pages sont écrites en HTML, mais peu de débutants oseront se lancer directement dans l'apprentissage de ce langage. Ils préfèreront généralement un logiciel « wysiwyg » (ou quasi-wysiwyg) qui lui permettra de mettre en place son texte et ses éléments graphiques sans se soucier du HTML sous-jacent. Le logiciel Claris Home Page 2 («CHP2»), qui a longtemps été distribué gratuitement par Wanadoo dans ses kits de connexion en est un, et il tout à fait suffisant pour faire ses premiers pas. Egalement wysiwyg et gratuits, avec un peu moins de possibilités que CHP2 mais tout à fait acceptables pour démarrer, on peut citer Netscape Composer (intégré aux navigateurs Netscape), ou son cousin récent Mozilla Composer (distribué avec les navigateurs Mozilla) ou encore Frontpage Express, qui a longtemps été livré avec les Explorer de Microsoft).

Wanadoo a également distribué gratuitement la version 2 de DreamWeaver de Macromedia pendant longtemps, de sorte qu'on doit pouvoir encore trouver ce logiciel sur de vieux kits de connection qui auraient échappé à la poubelle. Ce logiciel est beaucoup plus puissant que CHP2, mais peut-être plus difficile d'accès pour un débutant.

Si on consent à payer un peu (...ou beaucoup) plus, on a le choix entre de nombreux autres éditeurs wysiwyg.

Pour les courageux qui affronteront l'écriture directe du HTML (soulignons que ce n'est pas si difficile que ça!), il y a pléthore de logiciels possibles. Comme il n'y a que du texte dans une page HTML, on peut l'écrire avec un éditeur de texte aussi rustique que Notepad sur PC-Windows ou SimpleText sur Mac, mais il y a tout de même nombre de logiciels plus spécialisés qui simplifieront beaucoup le travail, aussi bien sur PC que sur Mac. Rappelons enfin que nous avons écrit un tutoriel pour vous apprendre à coder directement en HTML.

Remarques :
nous avons testé plusieurs de ces éditeurs, wysiwyg (dont CHP2) ou non.
— Si vous jetez votre dévolu sur CHP2 (très bon choix pour débuter), sachez que celui-ci parsème ses pages de codages parasites qu'on peut très bien éviter si on on en règle correctement les "préférences" (voir le site de Patrice pour les explications ; aussi pour un mode d'emploi synthétique de CHP2)

(retour au menu principal)

Attention aux noms de vos fichiers

Pour éviter tout ennui, bornez-vous aux lettres de l'alphabet (minuscules, de préférence), aux chiffres et aux tirets - et _ pour constituer vos noms de fichiers. Surtout, pas d'accent, pas de tréma, pas de cédille, et pas d'espace !

Si vous êtes sur Mac, pensez à mettre des extensions (.html, .gif, .jpg...) à vos noms de fichier, toujours pour éviter les ennuis ultérieurs.

(retour au menu principal)

Utilisez des adresses relatives

Les différents fichiers de votre site seront reliés les uns aux autres par des liens hypertextes. L'action d'un lien hypertexte consiste simplement à charger un autre fichier en spécifiant son adresse. Il y a deux façons de donner cette adresse.

Pour plus de précisions sur ces deux types d'adressage : cliquez ici.

(retour au menu principal)

Attention à la concordance majuscules/minuscules

Si l'une de vos pages contient un lien vers un fichier image.gif alors que le vrai nom est image.GIF, vous aurez la situation déroutante que votre site marchera en local, mais pas sur le serveur, parce que les Mac et les PC ne font pas la différence entre les majuscules et les minuscules, alors que le serveur considèrera qu'il s'agit de deux noms différents. Une seule majuscule suffit à déclencher l'erreur.

Normalement, vous ne devriez pas tomber dans ce piège si vous utilisez régulièrement un éditeur HTML, car vous passerez par des boites de dialogue pour chacun des liens et vous aurez juste à cliquer ici et là pour désigner le fichier cible; c'est le programme qui écrira le lien et il ne fera pas d'erreur.

Par contre, faites attention si vous codez complètement à la main ou si vous modifiez ultérieurement le nom de vos fichiers.

(retour au menu principal)

Il vous faudra un vrai logiciel FTP

Viendra bien un moment où votre site fonctionnera en local et où il faudra le transférer. Il faudra ensuite gérer votre site, c'est-à-dire envoyer des corrections et supprimer les fichiers devenus inutiles.

Il faut commencer par ouvrir votre espace personnel sur le serveur Wanadoo. Ça se passe à l'accueil des pages perso de Wanadoo. Il y a des « conditions générales d'utilisation » à lire, qui expliquent ce qu'on peut faire et ce qu'on ne peut pas faire avec ses pages perso, puis un formulaire à remplir. C'est bien expliqué, mais si ça ne vous suffit pas, allez chercher des explications supplémentaires chez Cath.

Ensuite, il faut transférer vos fichiers. La plupart des éditeurs HTML prétendent en être capables, mais en dehors du haut de gamme (Dreamweaver et Golive), ne leur faites pas confiance et munissez-vous d'un vrai logiciel FTP. Ce n'est pas très cher, parfois même gratuit, et cela vous simplifiera considérablement la vie par la suite.

Quelques noms, avec des liens vers un test quand nous en avons fait un :
— pour PC : CuteFTP, FTP Explorer, 3D FTP, FTP Expert
— pour Mac : Fetch, NetFinder

Ces logiciels vous permettront de copier vos fichiers sur le serveur, de les renommer, de les détruire, etc... comme sur un répertoire de votre disque dur.

Quand vous aurez des corrections à faire, corrigez vos fichiers en local et retransférez-les. Sur le serveur, les anciens fichiers avec les mêmes noms seront remplacés par les nouveaux.

(retour au menu principal)

Pour transférer...

...tous les logiciels se paramètrent peu ou prou de la même façon. Pour que votre logiciel trouve votre serveur, il y a quatre informations fondamentales à lui fournir. Pour Wanadoo :

  1. Hôte FTP (ou hôte lointain) : perso-ftp.wanadoo.fr
    (attention, quelques rares logiciels demandent ftp://perso-ftp.wanadoo.fr. A tester quand tout le reste aura échoué!)
  2. Login, ou identifiant, ou nom d'utilisateur : votre login de messagerie de BAL principale (tout ce qu'il y a avant le «@», tout en minuscules). Attention, vous devez vous être connecté à Wanadoo sous cet identifiant principal.
  3. Mot de passe : votre mot de passe de messagerie pour cette même BAL principale (en respectant la casse)
  4. Il faudra également transférer «en mode passif», ou «mode PASV», par l'intermédiaire d'une case ad hoc à cocher, mais pas toujours évidente à trouver.
  5. Attention : le logiciel vous demande généralement le «répertoire de l'hôte». Ne rien mettre !

Evidemment, si votre site ne va pas sur Wanadoo, il faudra vous conformer aux indications données par votre serveur pour les points 1, 2 et 3.

Tous les logiciels se présentent avec une fenêtre représentant les fichiers du serveur (donc, vide au démarrage) et une autre représentant les fichiers du site local. Il faudra bien entendu indiquer au logiciel où se trouve ce site local, généralement par l'intermédiaire d'un bouton Parcourir.

Quand la connection s'établit, il se peut que la fenêtre du serveur (l'hôte lointain) vous montre une structure de 6 répertoires énigmatiques : bin, data, dev, etc, pub, usr. Votre espace personnel correspond au répertoire pub/ et il faut l'ouvrir avant de transférer. Ne vous inquiétez pas du reste, c'est de la plomberie interne à wanadoo et inaccessible pour vous.

Les opérations de transfert se font à peu près toujours de la même façon : on sélectionne un ou plusieurs fichiers (ou répertoires) dans la fenêtre du site local, puis, soit on fait un glissé-déposé vers la fenêtre du site lointain, soit on va chercher un bouton ou un menu indiquant qu'on veut transférer vers le site lointain. Et on inverse la manœuvre si on veut rapatrier des fichiers depuis le site lointain.

Un fichier transféré sur le serveur écrase automatiquement toute version précédente du même fichier, généralement sans aucun préavis (ce n'est donc pas la peine de commencer par détruire cette ancienne version). Quand vous modifiez votre site, il suffit donc de transférer les fichiers nouveaux et ceux qui ont été modifiés. La prise en compte sur le site des fichiers transférés est immédiate.


(retour au menu principal)

Quelques bonnes adresses pour débuter

Nous connaissons plus particulièrement les sites d'aide qui ont été écrits par des wanadiens, mais il en existe sûrement beaucoup d'autres. Quelques-uns décrivent aussi comment se servir d'un logiciel de pages web particulier, mais tous dérivent très vite vers l'écriture du code HTML à la main.

Le débutant ne devrait pas en avoir peur de ce code. Bien sûr, cela demande un peu plus d'effort, mais ce n'est pas si difficile que cela et ça en vaut la peine. Il se peut qu'on persiste ensuite à utiliser un éditeur wysiwyg parce qu'on trouve que c'est plus commode ou plus rapide, mais on comprendra mieux ce qu'il fait et on pourra pallier ses lacunes (car aucun des logiciels à bon marché ne donne accès à toutes les possibilités du HTML).

Voici donc une liste de sites conseillés aux débutants :

Gérald – Charles


Retour en haut
Accueil des débutants